Une revue de presse contrastée, reflet de l’actualité variée de la chasse en général et de la chasse à courre en particulier. Lisez notamment l’excellent article d’Eric Joly dans Le Betteravier Français. Il exprime de façon concise l’ensemble des atouts de la vènerie. A apprendre par cœur par tout veneur !

[Figaro Magazine]
La chasse à courre, au delà des idées reçues
___
« Combattre la souffrance que l’homme peut infliger au reste du règne animal est une chose, nier au sein de la nature l’importance des cycles de prédation en est une autre. En supprimant nos prédateurs naturels par confort citadin, nous avons provoqué un déséquilibre qu’il faut résorber.»

 

 

 

 

 

[Le Betteravier Français]
Comprendre la chasse à courre
___
« L’offensive ne faiblissant pas, il nous faut revenir sur la chasse à courre, expliquer ce qu’elle est, quel est son impact sur la faune sauvage et décrire son déroulement. Il ne s’agit pas de « défendre » cette chasse pour la bonne raison qu’elle est. On a le droit de ne pas l’aimer comme on a le droit de ne pas aimer le foot. Mais la saboter est un délit. Faire peur aux chevaux, effrayer les chiens, s’en prendre physiquement aux veneurs est illégal. »

 

 

 

 

[L’Eclaireur de Chateaubriant]
Pro et anti s’écharpent en forêt du Gâvre
___
« De même, la communication établie par les fédérations de chasseurs et la Société de Vènerie nous convainc que montrer au plus grand nombre une autre image de notre pratique est chose possible. Elle a permis, depuis quelques mois, de montrer l’image d’une chasse protéiforme et socialement diverse, ainsi que d’une chasse utile et respectueuse de la nature.»

 

 

 

 

[Chassons.com]
Amour de la chasse : la parole à nos étudiants
___
« De même, la communication établie par les fédérations de chasseurs et la Société de Vènerie nous convainc que montrer au plus grand nombre une autre image de notre pratique est chose possible. Elle a permis, depuis quelques mois, de montrer l’image d’une chasse protéiforme et socialement diverse, ainsi que d’une chasse utile et respectueuse de la nature.»

 

 

 

 

[Le Télégramme]
Face-à-face cavalier en forêt d’Avaugour
___
« En marge de la chasse à courre, dont le départ a été donné à 12 h 30 du château d’Avaugour, c’est un face-à-face tendu, palpable, que se sont livrés les deux camps, aux convictions radicalement opposées mais à la stratégie similaire : perturber l’adversaire dans le but de lui faire perdre ses moyens. »

 

 

 

 

[Figaro Magazine]
La chasse bientôt interdite le dimanche ?
___
« La société a changé. Le monde rural ne cesse de s’urbaniser et chasseurs, exploitants agricoles et forestiers ne sont plus les seuls à se partager la nature en hiver et en automne. C’est aussi aux 1,2 million de chasseurs de s’adapter et de se faire mieux comprendre auprès de ceux qui ne connaissent ni la chasse ni ses règles. »

 

 

 

 

[L’Echo de l’Armor et l’Argoat]
La chasse à courre perturbée par des militants à Avaugour
___
« Mais, après des heures à courir, les uns après un chevreuil, les autres après l’équipage de Patrick Le Belleguic, le chevreuil a finalement disparu, les tensions s’apaisent quelque peu et chacun défend sa position dans un dialogue de sourds. »

 

 

 

 

 

[Ouest France]
De la chasse sans fusil dimanche
___
« Nous sommes trop souvent insultés par les gens qui ne connaissent pas notre pratique, Malgré nos tentatives de discussion ! Nous avons l’autorisation de chasser sur 800 ha dans la commune, et nous ne le faisons pas n’importe comment. La nature n’appartient pas plus aux promeneurs qu’aux chasseurs, et nous espérons que la démonstration de dimanche nous permettra d’expliquer notre fonctionnement, très réglementé et encadré.»

 

 

 

[Seasons]
Amour de la chasse : la parole à nos étudiants
___
« Daniel Girard connaît mieux que personne les grands cerfs de la forêt de Bercé. Il les filme et ramasse leurs mues depuis 20 ans grâce au don d’une sorcière. Nous suivons Daniel Girard sur une année. D’une grande sensibilité, il fait de la recherche des mues un véritable art. Il filme les animaux de la forêt et transmet son émotion par l’image. Il aime partager ses connaissances sur le cerf et apprendre aux amis, aux jeunes et aux enfants, à faire des affûts en forêt sans déranger les animaux. »

 

Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous