Au cœur du patrimoine cynégétique & culturel de la France, la vènerie compte 400 équipages, 10 000 pratiquants, et des centaines de milliers de sympathisants.

Nos derniers articles

Recevez chaque mois la newsletter en vous inscrivant ici
Recevez chaque mois la newsletter en vous inscrivant ici

La chasse à courre est un mode de chasse qui se pratique autant à pied qu’à cheval mais toujours avec l’aide des chiens, seuls habilités à poursuivre l’animal chassé tant leurs qualités olfactives sont développées. Elle qui rassemble 100 000 passionnés autour de 390 équipages partout en France. Depuis son apparition, la chasse à courre n’a jamais connu une telle vitalité.

Principes de la chasse à courre

La chasse à courre, aussi appelée vènerie, est l’art de chasser un animal sauvage avec une meute de chiens courants. 3 fois sur 4, l’animal chassé triomphe, tant ses capacités physiques, ses ruses et la maitrise de son biotope sont impressionnantes.

La vènerie est le mode de chasse le plus naturel et un art cynégétique particulièrement subtil. Basé sur le principe de la sélection naturelle puisque ce sont les chiens qui chassent le gibier de manière instinctive, la chasse à courre respecte un équilibre naturel des espèces de la faune sauvage.

Le rôle du chien de chasse à courre

À l’image de leurs ancêtres les loups, les chiens chassent en meute. Par leur instinct de prédateur, les chiens choisissent l’animal, le chassent, le perdent ou le prennent et le mangent. Suivant le principe de la sélection naturelle, les chiens de vènerie participent à la préservation des espèces ainsi qu’à leur équilibre. Les chiens de vènerie ne prennent pas seulement part à la chasse à courre, ce sont tout bonnement eux les chasseurs.

La place du veneur à la chasse à courre

Les veneurs suivent et encadrent les chiens à pied lorsqu’il s’agit de chasser les animaux qui parcourent de courtes distances (lapins, et lièvres) mais aussi à cheval, lorsque les animaux parcourent de plus grandes distances (cerfs, chevreuils, sangliers, renard).

En encadrant la meute au plus près, veneurs et cavaliers veillent au bon déroulement de la chasse et à la sécurité de leurs chiens. Tout l’art de la vènerie repose sur la complicité qui s’établit entre les chiens et ceux qui les mènent. Celle-ci se construit dès les premières semaines du chiot et tout au long de sa vie.

[/vc_column][/mk_page_section]
Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous