Recevez chaque mois la newsletter en vous inscrivant ici

25 novembre 2022 – Tradition respectée à l’Abbaye du Val des Choues

Saint-Hubert, patron des chasseurs, a été fêté au Cellier de l’Abbaye. Pour la circonstance, la nouvelle salle de réception de 260 m² (rénovée en 2021) avait été décorée ; elle accueille des mariages et des séminaires tout l’été. La messe fut célébrée par le Père Hubert Naudet et sonnée par l’Équipage Piqu’Avant Bourgogne accompagné de leur ami Nicolas Dromer, champion international de trompe de chasse. (suite…)

23 novembre 2022 – Avec 400 fidèles, une messe de la Saint-Hubert à guichets fermés

L’église n’a pu accueillir tous les paroissiens, samedi à la messe de la Saint-Hubert, à l’invitation de Jean-François Nègre, maître d’équipage de vénerie Le rallye de Perseigne.

Une messe célébrée par le père Jean-Pierre Foti devant près de 400 fidèles, venus des communes périphériques du massif de Perseigne. Au terme de l’office religieux a eu lieu la bénédiction des 42 chiens de la meute, avant la conduite d’une action de chasse sur le secteur forestier de la commune à laquelle tous les fidèles ont été invités à participer.

(suite…)

16 novembre 2022 – À travers les yeux de Jeanne, 13 ans

La chasse à courre se pratique à tout âge. Des jeunes comme Jeanne Poisson sont à cheval. Elle monte tous les samedis depuis ses 8 ans.

Un cerf à dix cors observe Jeanne, 13 ans, dans une allée de la forêt d’Orléans près de Lorris. La jeune fille et le roi des forêts se fixent. Le temps est comme suspendu. « J’attends qu’il parte pour sonner », explique-t-elle. D’un coup de pied, la cavalière le suit. Pas de tir, pas de bruit juste son cri « tayaut ». « C’est pour prévenir quand on voit le cerf ».

Jeanne poursuit l’animal qui s’enfuit. La meute de chiens traverse l’allée et s’enfonce dans les sous-bois. Jeanne a disparu. La voilà qui réapparaît fière sur sa monture. Elle a le sourire.

Elle a commencé à chasser toute petite « en voiture. Et à 8 ans à cheval. Je chasse tous les samedis. L’an dernier j’en ai raté que deux ». Sa passion est surtout de prendre soin des chiens de la meute.

(suite…)

9 novembre 2022 – 400 personnes pour la Saint-Hubert

Au Haras des Bréviaires, 400 personnes ont assisté à la messe de la Saint-Hubert. Elle marque la saison de la chasse à courre de l’équipage de Bonnelles-Rambouillet. À partir de cette date, les veneurs revêtent leur redingote rouge selon la tradition héritée de la duchesse d’Uzès, depuis 150 ans en forêt de Rambouillet.

La maître d’équipage répond aux opposants

À cette occasion, la messe a été célébrée, rythmée par le son des trompes de chasse. Le prêtre a ensuite béni les chevaux et les chiens de la meute. La maître d’équipage, Véronique Nadjahi, a tenu un discours résumant le climat autour de la chasse à courre :

(suite…)

27 octobre 2022 – « Ils ont pu assister à un drag »

Les collégiens de l’option Nature ont découvert l’univers de la chasse, jeudi 20 octobre, dans le cadre d’un projet mené avec la Fédération.

Entretien. Les élèves des classes Nature au collège Saint-Joseph sont partis dernièrement à la découverte de l’univers de la chasse. Ce projet a été conduit conjointement par la Fédération des chasseurs du Maine-et-Loire et par Audrey Foucron, la responsable de l’option Nature au collège Saint-Joseph. Nous l’avons rencontrée au retour de cette sortie organisée jeudi 20 octobre.

(suite…)

25 octobre 2022 – Une école pour apprendre la trompe de chasse

C’est la seule école de trompe de chasse du nord de la Manche. Nicolas Laroute y partage sa passion pour la trompe. Un instrument du XVIIIe siècle qui demande de la technique.

Rencontre. À l’âge de 15 ans, sur les conseils de son oncle Pierre, sonneur aux Trompes du Val-de-Saire, Nicolas Laroute décide d’apprendre à jouer de cet instrument dont les origines remontent au XVIIIe siècle. C’est en 1985 que Nicolas Laroute, 20 ans à l’époque, prend la direction du groupe des Trompes du Val-de-Saire.  « En 1996, avec le groupe du Rallye trompe du Cotentin, on gagne le championnat de France avant de remporter, en 2004, le championnat d’Europe à Carrouges (Orme) », explique le musicien. En 2012, le groupe des Trompes Saint-Hubert du bocage est créé.  Les sonneurs de ce groupe sont tous issus de mon école de trompe de la Saint-Hubert du bocage, créée en 2007.

(suite…)

26 octobre 2022 – Chasseur, vétérinaire, la nature avant tout

Xavier Legendre, fin connaisseur de la faune sauvage, a vu peu à peu la biodiversité et l’environnement cynégétique se modifier.

« Pour être un bon chasseur, il convient de connaître l’environnement dans lequel pratiquer. »Xavier Legendre, vétérinaire retraité, président de l’Association départementale des chasseurs de grand gibier dans l’Indre et vice-président de la Fédération de chasse dans ce département pendant plusieurs années, a développé une expertise de la nature et de l’évolution du territoire cynégétique de la région. Particulièrement impliqué dans la vénerie,« qui est pour [lui] l’un des modes de chasse les plus purs et les plus intéressants », il a très tôt défendu le gibier d’eau et s’est intéressé à des activités concernant la faune dans l’Indre. (suite…)

16 octobre 2022 – Saint-Martin-le-Hébert. Journée de la nature et du patrimoine À la découverte de la chasse au lièvre

Dans la cour du manoir de Saint-Martin-le-Hébert a été organisée une journée découverte axée sur les caractéristiques de la chasse aux lièvres. Dès 8 heures du matin, une quinzaine de chasseurs du Rallye Saint-Martin se sont retrouvés, par une belle journée ensoleillée, accompagnés de leurs magnifiques Beagle, chiens courants emblématiques de ce type de chasse.

(suite…)

12 octobre 2022 – L’art menacé de la chasse à courre

Ancestrale passion pour ses pratiquants, souvent issus du monde agricole, elle est jugée à tort comme une pratique barbare et élitiste par ses opposants. Valeurs actuelles avait « suivi la voie » à l’automne 2020.

Forêt de Compiègne, dimanche 27 septembre, 8 heures. Rendez-vous avec le maître d’équipage Alain Drach, l’homme qui déchaîne les passions depuis quelques jours. Pour la seconde fois – ce fut aussi le cas en 2017 -, il est accusé d’avoir traqué un cerf qui a fini sa course en zone urbanisée. Une publicité dont il se serait bien passé. Car depuis, il est de nouveau la cible, dans un climat de violence inouïe, des « AVA » (membres d’Abolissons la Vénerie Aujourd’hui). Déstabilisé par les menaces, l’équipage a décidé de repousser le début de la chasse à 13 heures.

(suite…)

6 octobre 2022 – Un cerf s’est réfugié à Villiers-le-Duc

Dans la matinée du samedi 1er  octobre lors d’une chasse-à-courre, un magnifique cerf est venu se réfugier dans la cour d’un particulier à Villiers-le-Duc.Après un temps de repos, il est reparti retrouver la forêt. « L’équipage qui le chassait a agi en parfaite conformité avec la législation en vigueur et plus particulièrement avec l’arrêté du 25 février 2019, modifiant l’arrêté du 18 mars 1982, relatif à l’exercice de la vénerie et visant à limiter les incidents en fin de chasse à proximité des lieux habités, qui stipule notamment dans son article 7 : en grande vénerie, lorsque l’animal est aux abois… et qu’il se trouve à proximité d’habitations, … il est gracié.

(suite…)

5 octobre 2022 – Alexis Barbier. L’ex anti-chasse se range du côté des chasseurs, pour « dénoncer les mensonges »

Après avoir été responsable de la Section Anti-Chasse, Alexis Barbier a décidé de changer de camp. Aujourd’hui, il fait la promotion de la chasse à courre et veut dénoncer les manipulations des activistes. Un changement total.

C’est ce qu’on peut appeler un revirement de situation assez inattendu. En octobre 2021, nous avions rencontré Alexis Barbier qui dénonçait les menaces dont il faisait l’objet dans le Pays de Rugles.

C’est ce qu’on peut appeler un revirement de situation assez inattendu. En octobre 2021, nous avions rencontré Alexis Barbier qui dénonçait les menaces dont il faisait l’objet dans le Pays de Rugles.