Recevez chaque mois la newsletter en vous inscrivant ici

Andrest. « Le livre de la chasse de Gaston Phoebus »

9 février 2024

Dédié à la « vénerie médiévale », le livre rédigé entre 1382 et 1385, « magnifiquement illustré d’enluminures qui en ont fait la réputation » a fait

l’objet, à l’invitation de l’Association des Amis de l’Histoire d’Andrest, d’une conférence à la Bibliothèque Pierre-Gamarra de la médiathèque intercommunale Adour-Madiran.

Dire que Guy Cassagnet « avec la verve et l’érudition qu’on lui connaît », a présenté les quatre principaux chapitres de l’ouvrage, en s’appuyant sur les illustrations, c’est mesurer combien « Le Livre de la Chasse » de Gaston Fébus, comte de Foix et vicomte de Béarn, dit Fébus, est ce « véritable traité sur l’art de la chasse, des mœurs et habitudes du gibier aux techniques et dressage des chiens considéré comme un ouvrage de référence jusqu’au XIXᵉ siècle […] ». Guy Cassagnet a retrouvé les accents du professeur d’histoire passionné, émaillant sa conférence d’anecdotes et faisant successivement « s’attendrir et frissonner l’auditoire lorsqu’il a abordé la mise-bas des ours, puis leur chasse ».

(suite…)

Le Rallye au bois a accueilli la Fédération régionale des trompes

8 février 2024

Le Rallye au bois réitère ce rendez-vous physique qui n’a plus eu lieu depuis le Covid. Le 28 janvier, l’assemblée générale régionale s’est faite à Saint-Étienne-du-Bois.

Impliqué depuis de nombreuses années dans les divers événements régionaux, nationaux et internationaux, le Rallye au bois stéphanois a accueilli cette année l’assemblée générale de la Fédération des trompes Auvergne-Rhône-Alpes. Cette fédération compte dix groupes répartis sur l’ensemble de la région. Elle dynamise l’apprentissage de la trompe de chasse, son développement et son expression.

Ce 28 janvier, pas moins d’une trentaine de représentants départementaux et responsables de groupes étaient présents à la salle Condal de l’écomusée.

(suite…)

Château de Carrouges : les collections mises en ligne

7 février 2024

Depuis le mois de décembre, le château a ouvert au public la base de données de ses collections.

Cette base comptabilise près de 6 000 biens culturels du Moyen-Âge au XXe  siècle. Riche de nombreuses peintures et d’un mobilier précieux en grande partie acquis par les propriétaires du château, les collections reflètent tout l’art de vivre d’une famille aristocratique ayant servi rois et empereurs du XVe au XXe  siècle. Les objets du quotidien rappellent la gestion et le fonctionnement d’une grande demeure pendant 700 ans.

La collection d’histoire de la vènerie, unique en Europe, présentée dans les salles de chasse créées en partenariat avec le musée de la chasse et de la nature à Paris (Fondation Sommer) évoque plus de deux siècles de traditions, d’art et d’élégance.

« Venir suivre une chasse avec nous »

1er février 2024

Nathalie Faulque, chargée de communication à la Société de vénerie de la région Centre-Val de Loire, répond à ces actions menées par Ava Touraine. « Nous avons très peu de rapports avec ce collectif. Nous ne sommes pas toujours au courant lorsqu’ils suivent une chasse. » Selon elle, il n’y a « jamais eu de problème avec les membres d’Ava » dans le département. Une invitation a été lancée aux membres d’Ava : « Nous les invitons à venir visiter nos chenilles, constater que nous ne maltraitons pas nos animaux ainsi qu’à suivre une chasse à courre avec nous. »

Selon la Société de vénerie, environ 9 % des équipages en France chassent le cerf, et trois chasses sur quatre n’aboutissent pas à la mort de l’animal. Concernant les traversées de chiens sur les routes, Nathalie Faulque rappelle « que des panneaux sont placés sur les routes pour prévenir qu’une chasse est en cours », et ajoute « que c’est aux automobilistes de lever le pied ».

Enfin pour ce qui est des cerfs ou chiens se retrouvant dans les propriétés privées, Nathalie Faulque en est « désolée » et affirme que « les dégâts pouvant être induits sont pris à la charge de l’équipage ». Elle rappelle que le principe de la chasse à courre est de suivre un animal dont la trajectoire est imprévisible et de faire « s’affronter les capacités naturelles d’un animal avec celles des chiens, une pratique ancestrale ».

Chasse à courre au lièvre

1er février 2024

Le samedi 10 février, la société de chasse d’Empuré organise une chasse à courre au lièvre avec la participation de « l’Equipage de La Pique Noire ». Le rendez-vous est donné à la Gargotte, au local de chasse, à 11h pour un casse-croûte dont le tarif est de 6€. Le départ de la chasse est prévu à 12h30. Il est proposé également un repas à 19h au tarif de 10€.

Les inscriptions sont ouvertes aux 05.45.31.71.18 ou 06.72.53.27.23 ou 06.08.31.70.22.