A la Une, cette semaine

Si certains journalistes manquent de réserve face aux intox que nos opposants ne cessent de répandre pour nourrir leur combat, d’autres ont fini par entendre que les veneurs n’étaient pas la caricature faite par les anti-chasse et invitent leurs lecteurs à découvrir par eux-même notre mode de chasse ; Jour de Galop, Geo, L’Echo et d’aures sortent des sentiers battus etmettent à l’honneur nos chevaux de chasse, nos chiens de meute et la passionnante vènerie du lièvre !

[Chassons.com – 11 février 2019]
Faut-il interdire la chasse ? Débat compliqué sur le plateau d’Ardisson samedi
___
« Une fois de plus, la chasse s’est rendue sur les plateaux pour se défendre et une fois de plus, le débat a tourné au pugilat sans que les acteurs puissent débattre normalement. Dans une société qui veut faire changer les choses de plus en plus vite, une révolution verte ne semble pas loin et les chasseurs devront se préparer à ce rendez-vous. »
[Jour de Galop – 20 février 2019]
La chasse, un autre débouché pour le cheval de course
___
« La saison de chasse bat son plein, notamment à cheval, dans quelques forêts de France. Au-delà du sempiternel débat autour de cette pratique, il y a une vérité qui existe, pas forcément mise en avant compte tenu du contexte : les chevaux de course alimentent régulièrement les pelotons de chasse.»
[Chasseur en Nouvelle Aquitaine – 20 février 2019]
La vènerie toujours présente en Haute-Vienne
___
« Nonobstant les difficultés inhérentes à chaque espèce chassée, le territoire de la Haute-Vienne est délicat. Il n’est pas toujours facile pour les « Boutons » ou le maitre d’équipage d’être au contact des chiens et ces derniers doivent être persévérants.»
 
[Géo.fr – 21 février 2019]
Chasse à courre : un séjour découverte pour contrer les préjugés
___
« Aujourd’hui, on est à la croisée des chemins. Si on veut convaincre nos concitoyens du bien fondé de la chasse, il faut la leur faire découvrir », selon M. Monot, pour qui elle doit se pratiquer « dans l’éthique » et avec « un profond respect par rapport à l’animal. »
[Actu.fr – 21 février 2019]
Les chasseurs détricotent les arguments des Avas Bretagne
___
«Résistons et continuons à vivre selon nos usages. Respectons-nous les uns les autres et souvenons-nous de la devise de notre république qui débute par liberté. Liberté donc pour les chasseurs de pratiquer leur passion. En aucun cas ne pas aimer peut être synonyme d’interdire comme tentent de le faire nos opposants. »
[Défendons la Vènerie Aujourd’hui – 14 février 2019]
Le leader du collectif AVA incite à la violence
___
« Le collectif AVA instaure un climat délétère dans les forêts. Le mouvement, incarné par un leader pour le moins patibulaire et cynique, se prévaut très largement devant la presse et les médias que son collectif est basé sur une probité exemplaire, marqué par des valeurs et des principes salutaires. Le contraste sur le terrain est saisissant. »
 
[Le Télégramme – 13 février 2019]
Le lièvre a encore gagné mais les chasseurs sont satisfaits
___
« C’est devenu une tradition : courant février, la société de chasse communale organise une chasse aux lièvres, tout en rangeant les fusils dans l’armoire. En effet, c’est un équipage de petite vénerie qui conduit ce temps fort. »
[Toutes les Nouvelles – 13 février 2019]
La chasse à courre s’invite au conseil
___
« Le maire Marc Robert a ré-pondu que ce n’est pas de la compétence du conseil municipal. La pratique a été fixée par le schéma départemental de février 2016. Le décret de 2010 prévoit des contraventions pour obstruction à la chasse. Il ne faut pas encourager des situations qui contre-viendront à la loi et à des débordements des uns et des autres. »
[L’Écho Sarthois – 14 février 2019]
Chasse à courre au lièvre
___
« L’équipage Piqu’harville de Saint-Victor-de-Réno dans l’Orne (61) présidé par Yvan Hubert, a organisé une journée des trompes de chasse. Quarante sonneurs y ont participé. La journée a commencé en forêt de Senonches pour une chasse à courre au lièvre. A noter qu’ils n’ont pas attrapé le lièvre, celui-ci court toujours. »
[Le Courrier Indépendant – 15 février 2019]
Cette fois-ci, le lièvre a perdu
___
« Dimanche 10 février, l’église a retenti au son des cors par les Trompes du Porhoët, accompagné par l’équipe du rallye des Bords de l’Arguenon. Pour la dixième année, les chasseurs amoureux de la chasse ont fêté à leur manière la Saint-Hubert. »
[Haute Saintonge – 15 février 2019]
La traditionnelle chasse à courre
___
« Comme chaque dernier samedi du mois de février, la traditionnelle chasse à courre aux renards clôturera la saison et apportera de l’animation dans le village puisque chacun peut la suivre à sa convenance en voiture, en quad, en vélo. »
[Chassons.com – 18 février 2019]
Comment les chasseurs pourraient-ils devenir les premiers écolos de France ?
___
« Entretien avec Arnoul Mateo, diplômé de Master en Gestion de la Biodiversité Aquatique et Terrestre, chasseur et fils d’armurier a bien voulu nous aiguiller sur les pistes à suivre pour que nous soyons enfin considérés sur le terrain de l’écologie. »
[La Dépêche.fr – 20 février 2019]
Tarn : les militants anti-chasse s’interposent pendant la chasse à courre
___
« Face-à-face tendu encore ce samedi matin en forêt de Grésigne à Castelnau-de-Montmiral où une trentaine de militants du collectif AVA Grésigne anti-chasse se sont ont tenté d’empêcher le déroulement de la chasse à courre. »
 
[L’Écho – 20 février 2019]
La chasse à courre met le travail des chiens en valeur
___
« Récemment, la société de chasse de Lubersac a réalisé sa traditionnelle chasse à courre au renard avec l’équipage des Beaux couverts venu de Saint Pardoux (87)avec son maître d’équipage Bruno Fauvet et ses 32 chiens de race Anglo-français de Petite Vènerie.»
[L’Abeille – 21 février 2019]
Écologie, démocratie et politique rurales :toutes les doléances prises en compte ?
___
« La chasse a fortement été attaquée cette année, lance„ le„ président. Il ne faut pas oublier que certaines espèces sont en surnuméraires. Ce qui est néfaste pour les autres. S’il y en a trop, nous avons le droit d’avoir un pouvoir de régulation de manière à réduire les effectifs et limiter les dégâts explique Willy Schraen. »
[Ouest France – 22 février 2019]
Tensions autour de la chasse à courre à Avaugour
___
« Nous n’étions pas à la chasse, nous étions dans un moment de recueillement. Et en pleine cérémonie, nous nous sommes fait traiter d’assassins par une cinquantaine de personnes. Elles ont le droit de ne pas être d’accord avec nous mais de là à nous faire insulter de la sorte, c’est terrible. »
Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous