dans

Description

Né en 1952, Arnaud de Mezerac dit Mez, a reçu tout jeune son initiation et ses premières couleurs de sa grand-mère, peintre elle-même issue d’une longue lignée d’artistes, et il fêtera bientôt 50 années de peinture ininterrompues, jalonnées de milliers d’œuvres et de centaines d’expositions.

Outre son inclinaison pour l’étude du personnage et du paysage, l’art animalier est depuis toujours une partie majeure de son travail mais la réalité ne l’intéresse pas tant pour elle-même que pour la sublimation esthétique personnelle à laquelle elle doit donner lieu : dans son œuvre la femme devient déesse inatteignable, la mésange est lutin bleu, le sanglier indomptable Centaure…

« La belle conjugaison de l’homme en apparat et de la forêt rousse d’automne fait de la vènerie un de mes thèmes de prédilection » écrit-il, et sa proximité de Deauville, où il expose chaque année à l’hippodrome, lui permet aussi de saisir sur le vif les scènes de course et de polo.

Sa devise originale, « Le laid nuit gravement à la santé », traduit sa quête perpétuelle d’une Beauté sublimée et signifiante qu’il résume ainsi : « Dans une époque où la laideur prend tant de place, par économie, par ignorance, par snobisme ou par paresse, la contemplation des animaux est un plaisir apaisant sans cesse renouvelé ; ils représentent pour moi les amours enfantines, l’image de l’Eden perdu et le symbole même de la sérénité »

MEZ pratique un art exigeant et difficile, fruit d’un long métier, et sa peinture, très diverse, est empreinte de raffinement et de poésie. Un dessin solide, des coloris soutenus et lumineux, tout se conjugue en des œuvres à l’harmonie épanouie et joyeuse

« Dans les tableaux d’Arnaud de Mézerac, une paix et une lumière imprègnent l’âme, cette sorte de quiétude, de simplicité et de beauté dont nous avons profondément besoin ». N. LECLERC, journaliste

« (…) Quant au style, il est toujours le résultat d’un mélange de sentiments agréablement dosé, entre la poésie et l’élégance. Une sensibilité à fleur de peau et une culture aux racines anciennes donnent à ses œuvres un charme délicat et sûr. » Philippe DULAC , Ancien Président de la Société de Vènerie

« Arnaud de MEZERAC exprime ce qu’il y a de plus élégant dans la vènerie. Avec une facture légère, une palette de couleurs vives et transparentes, il représente cavaliers et amazones dans des attitudes hiératiques et poétiques » VENERIE du Centenaire, juillet 2007

« Peintre reconnu par les amateurs de vénerie, l’artiste trouve dans la forêt rousse d’automne cette rare conjugaison des beautés de l’homme en apparat, de l’animal et du végétal. Tout dans son œuvre est couleur, chatoiement et brillance » PLAISIRS de la CHASSE

« Ses œuvres sur la chasse à courre sont celles d’un observateur attentif. Son regard aigu saisit les attitudes des chasseurs révélant les instincts qui sommeillent en nous. Un cavalier tous sens en éveil, deux personnages campés avec virtuosité, un cavalier immobile qui fait corps avec son cheval dont on a envie de caresser la robe, des cavalières fières d’apporter leur présence féminine dans une activité d’homme ; chacun de ces tableaux est un véritable petit chef-d’œuvre. » Jean-Pierre MERAT, Président de la Société des Pastellistes de France.

Prochaines expositions

. Madrid Salon Franco Espagnol –  novembre 2017

. Paris, Grand-PalaisSalon des Artistes-Français – février 2018

. Paris, Grand-PalaisSalon du Dessin – février 2018

www.demezerac.fr_mez3
Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous