Une nouvelle saison sous le signe de la solidarité

Retour aux actualités

La saison 2018/2019 qui s’est ouverte ce week-end débute dans un contexte sociétal délicat. Gérard Larcher, Président du Sénat, que nous avons croisé dans les allées de la Fête de la Chasse de Compiègne, nous en livre une analyse précise.

Dans ce contexte, chaque veneur doit s’astreindre à une stricte discipline qui s’articule en trois points :
L’éthique
 c’est en pratiquant une belle vènerie, respectueuse du travail des chiens comme de l’animal chassé, que nous saurons nous pourrons affirmer notre fierté de perpétuer la pratique de la chasse à courre.
• La pédagogie 
plus que jamais cette saison, chaque veneur, suiveur, amateur doit expliquer la chasse à courre, en être un ambassadeur militant. Pas auprès de nos opposants déclarés, bien sûr ! nous n’avons que peu de chances de leur faire changer d’opinion. Mais auprès de l’immense majorité de ceux qui ne connaissent pas notre mode de chasse et qui donc s’en font une image biaisée par la propagande de nos adversaires.
• La courtoisie
 elle constitue, sans aucun doute, une condition incontournable de la perpétuation de la vènerie. Courtoisie avec les riverains de nos territoires de chasse, avec les personnes croisées durant la chasse ; mais aussi courtoisie avec l’ensemble de notre environnement : concitoyens, élus, correspondants locaux de nos journaux. Par notre attitude, nous devons incarner un style de vie dont le respect de l’autre est une composante essentielle.

Terminons par les propos de Willy Schraen, Président de la Fédération Nationale des Chasseurs. Durant toute la crise de la saison passée, le soutien de la Fédération Nationale des Chasseurs a été déterminant pour protéger la vènerie ; ce soutien a incarné la « solidarité entre chasseurs » qui est si importante. Son message de rentrée sonne comme un encouragement auquel aucun veneur ne peut demeurer insensible.

Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous