Édito #13 : humour et censure

On le sait, l’humour n’a jamais constitué la vertu de base des grands dictateurs ni des grands gourous. Staline, Mao ou le Révérend Moon n’étaient guère réputés pour leur capacité à rire ou à faire rire. Leur combat sectaire n’a jamais souffert la remise en question ni l’humour. Leur idéologie doit triompher au détriment de toute autre et régner exclusivement sur le monde ; dès lors, la censure s’impose à tous ceux qui s’opposent à leur doctrine. Il semblerait bien que nos opposants soient atteints du même mal.

Adrien, le désormais célèbre YouTuber de la chaîne Pas Vegan a récemment fait les frais de cet ostracisme frénétique ; ainsi qu’on va le voir, il en a aussi tiré tout le bénéfice. Alors qu’il venait tout juste de sortir sa deuxième vidéo consacrée à la chasse à courre dans laquelle il moquait les incohérences de nos opposants, ces derniers ont déposé un recours auprès de YouTube et signalé le « contenu violent » de sa vidéo, au motif qu’elle montrait des images « insoutenables » de prédation, images extraites de documentaires tout public ! A l’heure où les plus jeunes ont un accès direct aux images les plus explicites de pornographie, à l’heure où la victoire dans leurs jeux vidéo se fait au prix de la mort virtuelle d’un maximum d’ennemis, on reste sans voix devant la prétendue violence d’un loup chassant un chevreuil ou mangeant une proie.

Dans quel monde déconnecté du réel faut-il que nos opposants vivent pour préférer la pornographie digitale et le meurtre virtuel à la vérité de la prédation naturelle ? Mais n’est-ce pas là toute l’ambiguïté de leur idéologie ? A moins que cela ne relève d’une stratégie délibérée, destinée à nous faire taire : la censure, là-aussi, comme instrument de leur propagande !

Face à leur demande, les responsables de YouTube ont obtempéré ; et l’accès à la vidéo de Pas Vegan a été limité aux personnes majeures. Piqué au vif, Adrien a réalisé en un temps record une seconde version de sa vidéo, débarrassée des images incriminées, et encore plus incisive sur le fond. Découvrez-la ci-dessous :

Quant au succès de ce reportage, il s’est trouvé tout simplement doublé ! Alors que la première version avait cumulé 48 024 vues, la version 2 a relancé l’intérêt du public et attiré la curiosité de 61 635 personnes. Sur la page Facebook de La Chasse à Courre, on a enregistré 122 000 vues et 3 023 partages : un succès énorme, désormais qualifiable de viral, pour cette vidéo. La consécration pour une telle production ! Loin d’étouffer l’affaire, les manœuvres de nos opposants n’ont fait que renforcer la curiosité du public pour cet excellent reportage.

Humour ou censure ? Nous, nous choisissons l’humour.

Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous