Vènerie : carrefour des arts

La vènerie est un art, celui de mener une meute. D’innombrables traités en attestent. Elle renvoie donc à l’art du dressage, de l’équitation et de l’éle­vage. A l’art de la guerre aussi, qu’il s’agisse de la connaissance du terrain, de l’organisation des parcours ou de la conduite des attaquants. Leur victoire n’est jamais certaine : les règles, héritées du code chevaleresque, ménagent les chances de l’animal. Ainsi, la force, la ruse, le courage, la vitesse, l’endurance enfin, figurent des deux côtés. Le couvert des arbres devient théâtre de vie. La rencontre de l’Homme et de la Bête acquiert un sens religieux : la vertu du sacrifice et le prix de l’exis­tence, face à l’épreuve ultime. Il y a dans la vènerie de l’esthétisme. Les décorums de la nature, la musique des chiens comme celle de nos trompes, les émotions que l’on partage : comment les arts majeurs seraient-ils passé à côté de tout ceci ?

Nos peintres de la vènerie

Quatorze artistes sur les trois derniers siècles ont ainsi été retenus dans ce hors-série et contribuent, chacun avec leur style, au rayonnement esthétique et artistique de notre mode de chasse. Ce hors-série s’adresse aussi et surtout aux veneurs ainsi qu’aux amis de la vènerie. Il complète la collection de suppléments à notre belle revue que nous avons initiée il y a quelques années afin de leur apporter les connaissances indispensables lorsqu’on se revendique veneur. Puisse cette publication leur permettre d’acquérir quelques connaissances supplémentaires, d’en faire un élément de fierté et qu’ils deviennent ainsi des ambassadeurs éclairés de ce patrimoine culturel.

L’art de la mémoire

Parce qu’elle souhaite collecter, conserver et valoriser les archives des équipages, mais aussi faire vivre ce patrimoine, la Société de Vènerie a mis en ligne en 2016 un site Internet « Mémoire des Équipages ». Sur le principe d’une encyclopédie interactive, il permet non seulement de retrouver tout ce qui concerne les quelques 3000 équipages ayant existés de François 1er à nos jours, mais aussi à chacun de contribuer à l’enrichissement de cet exceptionnel fonds documentaire.

Avec Mémoire des Équipages, la Société de Vènerie poursuit sa stratégie d’ouverture, de partage du savoir et de promotion d’un patrimoine qui appartient à chacun d’entre nous, qu’il soit chasseur ou pas.

Un partenariat avec 8 musées

8 Musées vont installer des bornes interactives intégrant le site « Mémoire des Équipages » : Domaine National de Chambord, Senlis, Gien, Montpoupon, Fontainebleau, Laugère, Chantilly et Compiègne.

 
 
Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous