C’est tout de même amusant, plus ils nous martèlent qu’ils représentent « la majorité des français » et moins ils sont nombreux, plus ils hurlent leur « non-violence » et plus leur agressivité fait peur !

Une fois n’est pas coutume, on a bien ri aujourd’hui à Paimpont avec les pieds nickelés d’AVA.

Il valait mieux en rire d’ailleurs car en entendant le groupuscule anti-chasse hurler à la sortie de l’office religieux, «à mort !», «pas de quartier pour les chasseurs !», on était en droit d’être blême.

Ou encore devant cette mère de famille sortant de la basilique de Paimpont avec ses enfants, se faire vomir dessus d’un : « à mort la bourgeoise » … quand on sait que cette maman travaille comme technicienne légume dans une coopérative agricole et que son mari est pareur de bovins …. On mesure mieux le décalage. Et oui la ruralité a subi une attaque en règle, mais n’a pas cédé un pouce de terrain !

Pardon, ce n’est pas très charitable, mais on a bien ri aussi quand on a vu leur si faible mobilisation. Des semaines qu’ils expliquent qu’un raz de marée se prépare, qu’une mobilisation sans précédent va déferler sur Broceliande. Et plouf ! Perdu … 60 voire 70 chez eux contre 500 ou 600 pour nous veneurs, chasseurs et défenseurs de la ruralité.

C’est tout de même amusant, plus ils nous martèlent qu’ils représentent « la majorité des français » et moins ils sont nombreux, plus ils hurlent leur « non-violence » et plus leur agressivité fait peur !

Haine et marginalité, voilà finalement ce qui les définit.

Il faut dire que la journée avait bien commencé. Jimmy, le pathétique leader autoproclamé de cette triste bande, publie ce qu’il présente comme « les restes d’une biche sauvagement assassinée par les chiens affamés du Rallye Bretagne » …. Heu Jimmy, comment te dire, la biche ne se chasse pas à courre …. Mais bon c’est sûr, depuis ton squat dans le centre de Rennes, pas simple de piger comment ça fonctionne chez nous à la campagne. Ta pauvre biche a très certainement heurté une voiture et a ensuite subi les dures réalités de la chaine alimentaire. En même temps, le type n’est pas à une contrariété près, c’est le même idiot qui milite pour la réintroduction du loup en Broceliande. Pas certain que le loup se rangera à son régime alimentaire : Quinoa et Tofu pour tous ! Sans doute pas trop son truc au loup mon Jimmy !

Blague à part, combien de temps allons nous subir la violence et la haine de ces fanatiques ? Quand les politiques vont-ils se saisir réellement du problème ? Pas un jour sans que les chasseurs, les agriculteurs, les bouchers, les charcutiers, les éleveurs, etc… ne subissent dégradations, insultes et brutalités.

Qu’ils fassent vite en tout cas, car les Bretons sont un peuple fier et la ruralité ne se laissera pas faire plus longtemps sans se défendre. Que Jimmy et ses comparses le comprennent bien, les colonnes infernales violentes et beuglantes de ses antispécistes se heurteront à notre détermination. Aujourd’hui, ce sont nos trompes bienveillantes qui couvrent leurs cris de haine, qu’ils prennent garde à ne pas réveiller ce qu’il y a en nous de farouche. L’histoire l’a montré plus d’une fois, la Bretagne est terre de résistance !

Stourm a reont ar vretoned evit kaout peoc’h
Les bretons luttent pour qu’on leur foute la paix
Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous