Imprimer Envoyer à un ami

Catherine Farvacques

Catherine Farvacques, de septembre à l’arrivée du printemps, troque sa blouse d’artiste et se réincarne en Diane Chasseresse. Sa passion première, comme vous pouvez l’imaginer est de se fondre dans les bois et les plaines, fusil en main, derrière son korthal ou, en selle intrépide, infatigable, suivant un cerf de nos belles forêts Bretonnes. Vous l’avez tous compris, Catherine Farvacques passe six mois de l’année avec ses modèles ‘en life’ sous ses yeux et ça, c’est le secret de son talent !
 
 
 
Après les Art-Déco, elle se lance à cœur perdu, passionnément dans : l’Art et la Chasse.
La chasse à tir comme la Vénerie sont ses sujets de prédilection. Chiens, chevaux, cerfs n’ont plus de secrets pour son crayon, son pinceau ou son burin.
 
Son Style, oui son style est bien à elle, elle ne ressemble à personne d’autre et c’est ce qui fait de ses œuvres, des : ‘Catherine Farvacques’. Je vous l’affirme, Catherine Farvacques n’a pas de Maître. Souvent les Artistes en ont un et subissent son influence. Cette jeune intrépide, dans la vie comme avec ses pinceaux, est sans Maître, mais non sans Dieu’ car, Catherine Farvacques c’est ‘ni Maître’ mais avec Saint Hubert’ ! Sachez qu’elle excelle en gravure, dessin, peinture et même en sculpture, ce qui est assez rare pour une seule et même artiste. La présence et le mouvement sont les grandes qualités de son œuvre. Lorsque Catherine Farvacques peint des chiens au chenil, ils sont là, endormis, mais malgré tout ils vous regardent et, chut…vous les entendez même respirer! Lorsque Catherine Farvacques peint des chevaux au galop, vous êtes étourdi par le bruit des sabots. Quand elle sculpte un chien, vous êtes frappés de sa parfaite connaissance de la musculature de l’athlète.
 
Oui, Je puis affirmer, après mes 36 années dans ce métier de l’Art, que Catherine Farvacques est, et restera une grande Artiste dans son domaine ou déjà, elle est reconnue de tous. J’ai été très heureux qu’elle accepte de venir exposer à la Cymaise en 2008 et surtout qu’elle soit, maintenant, présente au Musée du Veneur, à Montpoupon, dans la salle réservée au standard des chiens. Merci Catherine, de nous faire rêver à travers votre œuvre et que saint Hubert continu de vous guider et surtout qu’il vous protège pour notre bonheur, à tous.
 
Amaury de Louvencourt.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
     
     
      
       
 
 
Catherine FARVACQUES