Cette semaine, de nombreux articles très positifs dans la presse et à la radio : les media semblent découvrir les charmes de la vènerie. Réjouissons-nous ! Et en prime, un petit clin d’œil malicieux à l’ASPAS, ou quand les associations animalistes sont contraintes de faire appel aux chasseurs pour la gestion de leur territoire … Malgré tout, certains media (toujours les mêmes) n’ont pu s’empêcher de retomber dans le piège du chasse bashing, préférant céder à la culture du buzz ! Nous avons sélectionné pour vous les articles les plus pertinents : Revue Nationale de la Chasse, Chasse Passion, Le Parisien, L’Équipe, L’Orne Hebdo, La Nouvelle République…

 

[Revue Nationale de la Chasse]
La vènerie court toujours
___
« Un vrai travail d’orfèvre. La Société de vènerie tisse sa toile avec une politique efficace et cohérente à tous les niveaux. Parfaitement impliquée dans son époque, elle a actualisé ses outils de communication. Les relations avec le monde fédéral, national et départemental, constituent une priorité, c’est même l’axe central de sa défense.»

 

 

 

[RCF Radio]
Chasse à courre : art ou torture ?
___
« La chasse a mauvaise presse en ce moment. Raphaël de la Croix veut tout savoir sur cette chasse traditionnelle avec l’un des plus grands spécialistes de la vènerie en France, Olivier de la Bouillerie qui répond à toutes les questions du journaliste sans tabou et communique avec pédagogie toute sa passion pour la chasse et pour ses chiens.»

 

 

[Chasse Passion]
Une association de protection des animaux obligée de faire appel aux chasseurs pour tuer des cerfs et des sangliers
___
« Hier on révélait l’info quant à la volonté de l’ASPAS d’acquérir 500ha pour y interdire la chasse et y faire un « sanctuaire pour animaux », avec tous les problèmes de biodiversité et de surpopulation que cela engendrerait. Cette situation est totalement révélatrice de l’obsession des associations de protection des animaux consistant à penser que la chasse est le pire mal et que nous décimons les espèces les unes après les autres. L’association A Rocha est en train de l’apprendre à ses dépens.»
 

 

 

 

 
[L’Equipe]
Chasse et sports de nature : comment cohabiter en harmonie ?
___
«Dans les chiffres, la chasse n’a jamais été aussi peu meurtrière. Mais chaque accident, comme la mort d’un vététiste en octobre dernier, relance le débat de la cohabitation entre sportifs et amateurs d’armes à feu. Entre manque de concertation et bonnes pratiques à faire respecter, les organisations de chaque partie prônent le dialogue et des solutions communes à trouver.»

 

 

 

 

 
[Le Parisien]
« Stop aux contrevérités pathétiques »
___
« Au nom d’une nature qui appartiendrait à tout le monde, les Brigitte Bardot et consorts ont l’intime conviction que ceux qui utilisent la nature le font pour l’exploiter à outrance. Ces grands donneurs de leçons rêvent d’une nature sous cloche, où les femmes et les hommes ne sont pas les bienvenus.»
 
 
 

 

 

 

[La Nouvelle République]
Les 20 ans de l’équipage du Chêne Rond
___
« La Saint Hubert, à la fois spectaculaire et émouvante, était orchestrée par le père Lanchet, avec une solennité teintée de traits d’humour appréciés de tous. De nombreux amateurs de vènerie avaient répondu présent. Cette édition revêtait un caractère particulier pour l’équipage de Vincent Rousseau, c’est sa 20e année d’existence. La bonne humeur et l’humour dominaient, on a même vu passer un instant un maître d’équipage.»

 

 

 

 

[L’Orne Hebdo]
« Priorité au dialogue »
___
«Nous savons que nous avons des personnes hostiles, mais nous souhaitons engager le dialogue, les équipages sont préparés à communiquer avec le public qui ne connaît pas forcément les traditions de la chasse à courre et nous nous devons de l’expliquer», explique Christian Barluet.

 

 

 

 

[La Nouvelle République]
« Quand on se parle, tout se passe bien »
___
«L’équitation, la chasse et la nature ont toujours fait partie de ma vie et je n’ai jamais eu de soucis. Il faut savoir faire preuve de tolérance et se respecter. La chasse, ce n’est quand même pas la guerre. Évitons les généralités et les amalgames » confie Fabien Dugrillon, président des VTT de Béruges.»

 

 

 

 

 

[Le Courrier Français]
Le Rallye Saintongeais fête son 50e anniversaire
___
« Cette année marque aussi le 50e anniversaire de la naissance du Rallye Saintongeais. Créé en 1968, le Rallye Saintongeais pratique la chasse à courre. Il est aujourd’hui composé de 30 membres et 100 chiens qui chassent en forêt de La Coubre ; forêt qui offre un avantage considérable : elle permet des rencontres en toute sérénité pendant la période de chasse. »

 

 

 

[La Nouvelle République]
Élodie Berger, la nouvelle des Échos du Thouet
___
« Alors que les femmes avaient disparu des rangs des sonneurs de trompes de chasse, voici qu’une nouvelle arrivante intègre la joyeuse troupe. Lors de la traditionnelle messe de la Saint-Hubert, patron des chasseurs, la jeune femme a reçu la tenue de vènerie et l’épingle qui symbolisent son intégration dans la troupe.»

 

 

 

 

[Pas Vegan]
Les végans sont chiants
___

« Les revendications des végans sont simples : on veut que tous les produits issus de l’exploitation animale soient interdits. La viande : on veut que ça devienne illégal. Les œufs, le lait : c’est pareil ! »

Contactez-nous

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la rechercher

Abonnez-vous